Les maladies peuvent se transmettre par contact indirect lorsque des instruments rotatifs dentaires contaminés par un patient sont réutilisés chez un autre patient sans avoir été désinfectés ou stérilisés d'une manière adéquate. La restérilisation consiste à soumettre un instrument à une nouvelle stérilisation, afin d'en éliminer la contamination et d'en permettre l'utilisation pour le traitement de nombreux patients. Un grand nombre de cabinets dentaires pratiquent la restérilisation des fraises dentaires et des limes endodontiques susceptibles d'avoir été contaminées par du sang, de la salive, des tissus nécrosés et des pathogènes car, si ces instruments doivent être réutilisés, il est important d'en assurer la stérilité et de réduire au minimum tout risque connexe de contamination croisée. Cependant, l'architecture miniature complexe des fraises et des limes complique le nettoyage et la stérilisation. Les protocoles de stérilisation des limes et des fraises doivent être conçus avec soin, et certains ont proposé d'en faire des instruments à usage unique.

Objectifs : Cette étude avait pour but d'évaluer l'efficacité de diverses techniques de stérilisation actuellement utilisées en dentisterie pour la restérilisation des fraises dentaires et des limes endodontiques. Elle visait également à déterminer si les nouvelles fraises et limes, présentées dans les emballages du fabricant, sont stériles.

Matériel et méthodologie : La stérilité de fraises dentaires et de limes endodontiques nouvelles (inutilisées) et d'autres ayant déjà servi a été évaluée, avant et après la stérilisation. Les fraises et les limes nouvelles ont été évaluées dès leur retrait de l'emballage du fabricant, avec et sans stérilisation préalable. Les fraises et les limes qui avaient déjà été utilisées dans divers cabinets dentaires ont été nettoyées, emballées, stérilisées de nouveau puis analysées en regard de la présence de divers pathogènes. Chaque groupe d'essai (fraises et limes non utilisées stérilisées; fraises et limes non utilisées et non stérilisées; et fraises et limes stérilisées selon 1 de 5 techniques) était composé de 40 articles. Il y avait des différences entre les groupes, notamment quant à la méthode de nettoyage préalable, au type d'emballage, à la durée du cycle de stérilisation et au type de stérilisateur. Chaque article a été retiré séparément de son emballage de stérilisation, a été transféré par une technique stérile dans un bouillon Todd-Hewitt où il a été mis à incuber à 37 °C pendant 72 heures, puis a été observé à la recherche de croissance bactérienne.

Résultats : Les 5 techniques de restérilisation ont été jugées inadéquates. Les taux de contamination ont varié de 15 % dans un groupe de fraises réutilisées à 58 % dans un groupe de limes réutilisées. Même les fraises et limes nouvelles, analysées sans stérilisation, ont présenté des taux de contamination respectifs de 42 % et 45 %. Les seuls groupes exempts de contamination ont été les fraises et les limes qui n'avaient jamais servi et qui ont été stérilisées avant l'analyse.


Conclusions : Les fraises diamant dentaires‎ et les limes endodontiques ne sont pas stériles au moment de l'achat et elles doivent être nettoyées et stérilisées avant le premier usage. Les techniques de stérilisation se sont avérées efficaces pour les fraises et les limes qui n'avaient pas été contaminées par des débris organiques. La comparaison qui a été faite dans cette étude entre les instruments nouveaux et ceux qui avaient déjà servi a révélé que le problème de la stérilisation pourrait être dû à la méthode utilisée pour éliminer les débris macroscopiques des fraises et des limes, un problème sans doute attribuable à la petite taille et à la complexité du détail de ces instruments. Les techniques de restérilisation de routine des fraises et des limes ayant déjà servi sont inefficaces et des techniques de stérilisation plus rigoureuses sont nécessaires. S'il est impossible de concevoir des techniques plus efficaces, peut-être faudra-t-il envisager le recours à des fraises et des limes à usage unique.

Source:http://www.dentaltools.fr/article-1190-Fraises-dentaires-et-limes-endodontiques.html